Sophrologie / Energétique

Si la sophrologie est de plus en plus connue et conseillée par les médecins ou autres professionnels de santé, elle demeure cependant trop souvent  réduite à une simple relaxation ou à des techniques respiratoires.

Mais les outils et le champ d’action de la sophrologie sont bien plus vastes que cela.

 

La sophrologie a pour but de retrouver un équilibre entre le mental, l’émotionnel et le physique.

 

Mais revenons tout d’abord à son origine. La sophrologie est née dans les années 1960 des recherches du neuropsychiatre Alfonso Caycédo. Il baptise « sophrologie » cette nouvelle science qui est l’étude (logos) de la conscience (phrên) en harmonie (sôs) et a pour but de renforcer les capacités et les valeurs de ceux qui la pratiquent.

A la sophrologie « caycédienne » se sont, par la suite, ajoutés d’autres courants comme par exemple, la sophrologie psycho-comportementale que je pratique, mais aussi la sophrologie analytique, pour ne citer que celles-ci.

Qu’apporte la sophrologie ?

Elle permet d’apprendre à gérer son stress, à positiver, à prendre conscience de ses valeurs et de ses capacités, à mieux gérer les situations anxiogènes (examens, opérations, échéance professionnelle, prise de parole en public…), d’augmenter ses capacités de concentrations et de mémorisation, de surmonter ses phobies, d’améliorer le sommeil, à devenir acteur de sa vie et ne plus la subir…..

La sophrologie s’adresse à tous les publics (excepté les personnes ayant des problèmes psychiatriques tels que la skyzophrénie) adultes, ados, enfants. Les techniques s’adaptent à l’âge de la personne. Chez les jeunes enfants, elle va prendre un aspect plus ludique.

Quelles sont les différences entre la sophrologie et la relaxation ?

Malheureusement, beaucoup de praticiens entretiennent la confusion en disant pratiquer la sophrologie alors qu’ils ne proposent que de la relaxation. Si vous faites des séances de groupe ou individuelles, sans objectif thérapeutique précis et sans un protocole clair et avec un objectif temporel, vous ne faites pas de la sophrologie mais de la relaxation.

Les finalités sont différentes. La relaxation permet de se détendre, procure un moment de calme. Ce qui est une excellente chose en soi. Il se trouve que ce n’est qu’un des outils de la sophrologie. Celle-ci va aller beaucoup plus loin. Elle va vous permettre de vous découvrir, de prendre conscience de ce qui vous limite et vous permettre d’être plus en accord avec vous-même, plus libre, tout en vous déstressant.

 

Lors d’une séance de relaxation vous serez couché ou semi-couché. Lors d’une séance de sophrologie vous serez plutôt assis ou même debout pour certains exercices de sophrologie dynamique.

Selon le problème à régler, le nombre de séances requises en sophrologie sera entre 8 et 12 au maximum. Parfois moins. Si le problème à résoudre a été bien perçu et défini avec vous par le thérapeute, lors de la 1ere séance, c’est généralement suffisant.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.