Santé / bien-être

L’infestation par les oxyures (enterobius vermicularis) chez les enfants est très largement sous-estimée et bien des inconforts , voire des pathologies pourraient leur être épargnées en traitant ce problème. On évalue généralement qu’environ 8 enfants sur 10 y sont confrontés à un moment ou de façon récurrente,

 

Qu’est ce que les oxyures ? :

 

Ce sont des vers ronds (nématodes). Les mâles mesurent de 3 à 5 mm de long et 0,2 mm de diamètre. Les femelles sont plus grandes : 10 à 15 mm de long et 0,5mm de diamètre. L’infestation a lieu directement après la ponte,

 

 

Quelles sont les voies de contamination ?

 

Ce type de vers n’est pas transmis par les chiens ou les chats mais par les chevaux, les lapins et autres rongeurs de compagnie, ainsi que d’humain à humain par contact direct ou auto-infestation. Les voies de pénétration sont orales, nasales et vaginales.

Les enfants et jeunes adolescents (après 16 ans le corps sait se défendre) qui font de l’équitation sont particulièrement exposés.

Un enfant infesté va contaminer ses camarades en jouant avec eux, en les touchant.

 

 

Quelles sont les prédispositions à une contamination ?

 

- Un mauvais équilibre alimentaire peut augmenter le risque de contamination. Notamment la consommation excessive d’hydrates de carbone (aliments sucrés, produits laitiers, l’amidon, les fruits…).
- L’environnement : l’école, la crèche, clubs de sport….

- Une mauvaise hygiène : une toilette trop approximative, des vêtements, jouets ou vaisselle insuffisamment nettoyés.

 

 

Les Symptômes :

 

Les symptômes de ce problème sont fort nombreux :


- L’irritabilité, avec un pic en fin de journée. Les angoisses, l’anxiété, la fatigue.


- Les problèmes de sommeil, mais aussi les maux de tête ou les tics, le grincement des dent…

- Le système digestif est aussi touché : votre enfant peut être sujet aux nausées , à la mauvaise haleine, son ventre gonflé, les diarrhées alternent avec la constipation, il subit une hypersalivation nocturne.

 

- Les signes cutanés : le visage peut prendre un aspect pâle ou terreux, on peut constater l’apparition de taches jaunes sur la peau ou de diverses dermatoses…

 

- Des pathologies respiratoires : rhinites, sinusites, rhino-pharyngites, bronchites, tics laryngés, toux nocturne avec glaires...

 

- Les signes sensoriels : cernes sous-oculaires, prurit oculaire, prurit auriculaire, otites à répétition, acouphènes, vertiges, prurit nasal...

 

- On peut constater aussi des signes génitaux urinaires : urines laiteuses, énurésie, leucorrhées, prurit vulvaire ou du pénis …

 

Et peuvent se manifester également des palpitations cardiaques et des douleurs articulaires.

 

 

Comment poser un diagnostic ?

 

La coproculture est assez peu fiable et nécessite au minimum trois prélèvements consécutifs pour être sûr .

On se fiera plutôt à l’étude des symptômes, à la découverte des parasites dans le linge de nuit, le lit, ou les sous-vêtements.

On peut également effectuer un test simple : prendre un verre jetable, le remplir d’eau, demander à l’enfant de bien cracher dedans, Si le crachat reste en surface, il n’y a pas d’infestation, si le crachat coule au fond du verre, il y a présence d’oxyures.

 

 

Les différentes approches thérapeutiques possibles :

 

Les règles d’hygiène et de diététique :

 

- lavage des mains et des parties génitales le plus souvent possibles

- éviter les ongles longs

- changer de linge quotidiennement (sous-vêtements, draps, pyjamas..)

- Réduire ou supprimer la consommation de produits laitiers

- Diminuer la consommation de sucres rapides (pâtisseries, bonbons,..)

 

 

 

Méthodes thérapeutiques possibles : (éviter l’automédication, et contacter plutôt un praticien des méthodes nommées ci-dessous)

 

1) L’homéopathie : cina, silicea, pulsatilla, lycopodium…

 

2) La phytothérapie : graines de courge, coquille de noix verte, extrait de pépins de pamplemousse, tanaisie…

 

3) L’aromathérapie : boldo …

 

4) Les complexes phytothérapiques :

 

En liquide : vermifuge grande chartreuse, Ergypar (Nutergia), vermifluid (Copmed), vermifuge Sorin
En gélules : Verkilo (Physiosens) après 8 ans, Parasic (Naturalswiss)

 

5) La médecine chinoise par moxas

 

6) La médecine quantique : MILTA, Physioscan

 

7) ParAsitor (Physioquanta)

 

 

 

[Sources : C.E.R.S.- TA]

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.